06 ぎりぎり

C’est dommage, vraiment dommage. Pour une fois qu’il y avait une superbe onomatopée en français,

il fallait finalement que la prononciation concorde, mais pas le sens.

Adieu donc à nos guili-guilis et autres chatouillements.

あばよ guili-guilis, ようこそ giri giri. Soyez en effet les bienvenus, chers grincements de dents!

C’est bien connu, n’est-ce pas?

En japonais, ce n’est pas comme une porte qu’elles grincent, nos dents!

C’est plutôt « giri giri, giri giri ».

Est-ce à dire qu’elle nous chatouillent les gencives???

Quand des dents grincent « ぎりぎり », ce n’est évidemment pas parce qu’elles se frottent à peine,

en surface, de justesse.

Pourtant, si de justesse vous l’emportez, si de peu vous réussissez,

si en tant que jeune mariée vous arrivez à la dernière seconde à votre mariage

devant l’heureux élu dont les dents ne cessent de

grincer « ぎりぎり » tellement l’inquiétude le ronge,

c’est que vous vous en êtes sortie « ぎりぎり », de justesse, de peu.

仏語にも「ギリギリ」という言葉がある。見慣れないスペルでちょっと変に思われるだろうが、

仏語の「guili-guili」は日本語の「ぎりぎり」とほぼ同じ発音である。

しかし、意味が全く違う。異言語異綴同音異義語とでも言うべきかもしれない。

足の裏や脇の下などを刺激してむずむずする、くすぐったい感覚を相手に起こさせたいなら「guili-guili」と言い、

相手がぎりぎりと歯を噛むようになれば、こちょこちょ guili-guili こちょこちょ guili-guiliと言うのをやめ、

肩より低くコウベを垂れて謝った方がいいのであろう。



Leave a Reply